Nos châteaux dans le Médoc

Château Chasse Spleen, Médoc, Bordeaux
Château Chasse Spleen, Médoc, Bordeaux

Ni cru bourgeois, ni cru classé, ce château est totalement atypique.
Cette belle demeure aux volets roses et aux œuvres contemporaines pleines d'humour dégage autant de poésie que son nom. Vous serez sous le charme !

Certains attribuent ce nom à lord Byron de passage en France, d'autres à Charles Baudelaire en visite chez un voisin du château, Odilon Redon, illustrateur de Spleen et Idéal. La direction de la propriété est depuis trente ans l'affaire de femmes. Hier, Bernadette Villars, fille de Jacques Merlaut, dès 1976, puis Claire, sa fille, à partir de 1992 et maintenant Céline, sa seconde fille.

Le vignoble se situe sur la route des châteaux du Médoc vers Pauillac, à mi-chemin entre Margaux et Saint-Julien. Son appellation, Moulis-en-Médoc, est la plus petite des appellations du Médoc. On y rencontre une diversité exceptionnelle de terroirs complémentaires, des graves garonnaises et pyrénéennes pures à l'argilo-calcaire.

Les vins de Chasse-Spleen sont un reflet de la diversité des terroirs de son appellation : la fraîcheur et la minéralité du Cabernet Sauvignon posé sur des graves épaisses, la rondeur et la suavité du Merlot planté dans de l'argile sur calcaire.

Château du Tertre, Médoc, Bordeaux
Château du Tertre, Médoc, Bordeaux
Véritable joyau du Médoc entièrement rénové dans le style d'origine. Depuis le parc jusqu'au chai en passant par les 3 cuviers : bois, béton, inox, il illustre parfaitement l'équilibre réussit  entre traditions et technologie.

Situé sur une des plus belles et des plus hautes croupes de graves de l'appellation Margaux, le Château du Tertre possède une histoire des plus intéressantes. Ce domaine est né au XVIIIe siècle de la volonté d'un important négociant d'origine irlandaise, Pierre Mitchell, amoureux de la région et de ses vins. Fondateur de la première verrerie de Bordeaux, cet homme raffiné et novateur y réalisera son rêve, donnant aux lieux un charme et une élégance indéniables.
D'illustres familles s'y succèderont : les de Brezets, les Henri de Vallandé ou encore les Koenigswarter, riches banquiers proches de l'empereur Napoléon III… La qualité de ses vins sera unanimement reconnue lors du classement de 1855 et lui vaudra son titre de Grand Cru Classé de Margaux.
En 1997, Éric Albada Jelgersma en fait l'acquisition et s'emploie depuis, grâce à d'importants investissements et à un savant dosage de tradition et d'innovation, à redonner à Château du Tertre tout son caractère et sa noblesse.
Château Giscours, Médoc, Bordeaux
Château Giscours, Médoc, Bordeaux

L'une des plus grandes propriété du Médoc, construit au XIXème siècle par son propriétaire, le Comte de Pescatore  pour séduire l'impératrice Eugénie. Cette dernière n'est jamais venue… mais grâce à elle vous serez séduit par ce palais néoclassique, et son parc aux essences rares noyés au milieu des vignes.
Giscours est riche de son histoire : une histoire très ancienne remontant au XIVe siècle. Un donjon défensif surplombaitalors une campagne inhospitalière. Mais tout commença véritablement en 1552, date à laquelle Pierre de Lhomme, riche drapier bordelais acheta la maison noble de « Guyscoutz », constitua autour un vaste domaine et planta les toutes premières vignes.

L'aventure viticole était en marche. C'est au XIXe siècle, sous l'impulsion des Promis, des Pescatore et des Cruse notamment, que Giscours se pare de ses plus beaux atours : transformation du château en palais néoclassique, aménagement d'un parc aux essences rares par le paysagiste Eugène Bülher, modernisation des outils de production avec la construction d'immenses bâtiments d'exploitation, dont la célèbre « Ferme Suzanne » …
En 1995, Éric Albada Jelgersma, homme d'affaires hollandais en reprend l'exploitation et entreprend un méticuleux travail de remise en état du vignoble ainsi que la rénovation des bâtiments pour redonner toute la noblesse qui sied à ce Troisième Grand Cru Classé de 1855.

Château Kirwan, Médoc, Bordeaux
Château Kirwan, Médoc, Bordeaux

Un beau château au charme authentique et familial. Construit par Marc Kirwan, le premier propriétaire du château  d'origine irlandaise.
Vous aurez envie de vous attarder dans le parc à l'image d'un tableau impressionniste.


Kirwan, une demeure au charme infini, édifiée à la fin du XVIIIe siècle dans un style classique par Mark Kirwan d'origine irlandaise. Cet illustre homme d'affaires va réunir deux petits vignobles contigus dans le village de Cantenac sous son nom, tout en tissant la réputation de son vin auquel Thomas Jefferson, lors d'un périple en 1787, rendra un vibrant hommage et qualifiera château de « Quirouen » de 2e catégorie dans son ouvrage Jefferson on wines, comme les vignobles Ségur, Lynch…
En 1855, lors de la sélection des vins du Médoc pour l'exposition universelle organisée par Napoléon III, Château Kirwan est classé premier des Troisièmes Grands Crus Classés du Médoc. C'est dans la deuxième moitié du XIXe siècle que la famille Godard acquiert, agrandit le domaine et dessine le parc actuel avec son vivier et la tonnelle de roses.
En 1926, la famille Schÿler achète la propriété. D'origine hanséate et installée à Bordeaux depuis 1739 comme négociant en vins, elle réalise d'importants investissements, après les années 1970, et contrôle la destinée de ce cru. En 2007, elle renforce les compétences de Sophie, Nathalie et Yann Schÿler en nommant directeur général, Philippe Delfaut, un oenologue expérimenté.

Château Lagrange, Médoc, Bordeaux
Château Lagrange, Médoc, Bordeaux

L'histoire de ce domaine remonte au moyen âge, le château est entouré de vignes mais aussi d'un magnifique jardin qui fait aussi parti de la visite.
Il a l'originalité de produire 4 hectares de vin blanc (exception dans le médoc !) issu de sauvignon blanc, de sémillon et de muscadelle.

C'est à partir de 1796, avec Jean Valère Cabarrus, devenu Comte de l'Empire et ministre des Finances de Napoléon Ier en Espagne que commence la grande histoire du vignoble de Lagrange. Celui-ci l'agrandit par de nombreuses acquisitions et le garde jusqu'en 1825. En 1855, le Château Lagrange est classé Troisième Grand Cru du Médoc.
Lorsqu'en 1983, le groupe Suntory, leader japonais du monde des boissons et spiritueux acquiert la propriété, il apporte les capitaux nécessaires à la spectaculaire rénovation du domaine. Priorité est donnée au vignoble puis à la modernisation et à la transformation du cuvier et des chais.


Aujourd'hui, le vignoble de Lagrange s'étend sur 117 hectares. Les efforts engagés depuis les années 1980 se poursuivent : conduite minutieuse du vignoble et vinifications parcellaires donnent naissance à un vin puissant et élégant, de grande garde chaque année. Le Château Lagrange est aussi un des rares crus du Médoc à produire un vin blanc : les Arums de Lagrange.
Bruno Eynard et son équipe soutiennent les valeurs de respect de l'environnement.

Château Lynch-Bages, Médoc, Bordeaux
Château Lynch-Bages, Médoc, Bordeaux

Situé aux portes de Pauillac et dominant l'estuaire de la Gironde, le vignoble de Lynch-Bages s'étend sur le plateau de Bages, l'une des plus belles croupes de graves de la commune. Autrefois propriété de l'illustre famille Lynch, d'origine irlandaise, le domaine fut racheté en 1934 par Jean-Charles Cazes. Ses descendants, André, Jean-Michel, Sylvie, et Jean-Charles Cazes oeuvrent successivement au développement et au renom de ce cru classé en 1855. Dès 1980, Jean-Michel entreprend la modernisation de Lynch-Bages tout en conservant l'ancien cuvier témoin du XIXe siècle et du prestige retrouvé de ce cru d'exception...

Persuadé que le vin appartient à un vaste univers culturel, un art de vivre, une manière d'être et de partager, il crée le Château Cordeillan Bages, un Relais & Châteaux qui accueille aujourd'hui les visiteurs du monde entier et propose une table illustre sous la baguette de Jean-Luc Rocha. À partir de 2001, il fait revivre le village de Bages directement adossé à la propriété et pas à pas, confie les rênes du domaine à son fils Jean-Charles. Les vins de Lynch Bages sont les témoins de cette générosité et de cette excellence. Aujourd'hui, le désir de toute la famille Cazes est de vous accueillir à Lynch Bages pour partager sa passion.

Château Paloumey, Médoc, Bordeaux
Château Paloumey, Médoc, Bordeaux

Le château Paloumey est une maison bourgeoise chaleureuse et accueillante. Son nom d'origine gasconne signifie passage de palombe : cet oiseau migrateur qui survole notre région à l'automne.
Après une visite détaillée vous pourrez admirer la vue à 360° depuis la terrasse.
Au début du XIXème siècle, les vins du Château Paloumey avaient acquis une réputation notoire. Le domaine de 35 hectares appartenait alors au marchand de vin Octave Dupuy qui le rénova entièrement. Les vins furent rapidement classés parmi les meilleurs Crus Bourgeois, comme en atteste l'édition du Féret de 1868 et le classement des Crus Bourgeois de 1932.

Hélas vers 1950 le vignoble entier fut arraché victime des années sombres de guerre. Aucune vigne ne fut replantée et donc aucune bouteille de Château Paloumey  ne vit le jour pendant près de 40 ans. Lorsque Martine Cazeneuve, en 1989, prend le pari de redorer le blason du Château le challenge est de taille : plus de vigne, plus de chai, aucun bâtiment d'exploitation. Martine consacre plusieurs années de travail passionné et acharné pour remembrer, planter et construire et finalement  redonner vie à cette propriété. Cette détermination est récompensée avec le positionnement de Paloumey parmi les plus grands Crus Bourgeois.

Château Camensac, Médoc, Bordeaux
Château Camensac, Médoc, Bordeaux

Le Château Camensac, Grand Cru Classé en 1855, est situé sur l’appellation Haut-Médoc dont la notoriété n’est malheureusement pas au niveau de ces voisines malgré d’excellents vins. Le château Camensac, après avoir connu quelques décennies de difficultés, a d'évidence renoué avec la qualité qui lui avait valu les honneurs du classement de 1855.

 

Ce renouveau est entièrement lié aux immenses efforts consentis par la famille Forner depuis 1964. Ainsi au cours des années qui ont suivi l'installation de la famille Forner au Château Camensac, a été mis en place un vaste plan de rénovation, avec notamment la création d'un outil de production ultraperformant à la hauteur de la qualité de l'exploitation et la restauration des bâtiments techniques.

 

Le domaine du château Camensac bénéficie des terroirs typiques du Médoc faits de collines pentues de graves profondes (galets) et de sable favorisant un excellent drainage naturel des eaux de pluie, auquel s’ajoute des canaux de drainage. L’encépagement de la propriété de 60 hectares correspond ainsi aux proportions courantes du Médoc avec 60% de Cabernet sauvignon et 40% de Merlot, donnant des vins  élégants, tanniques et puissants.

Château du Taillan, Médoc, Bordeaux
Château du Taillan, Médoc, Bordeaux

Le château du Taillan se situe aux portes de Bordeaux dans le vignoble du Médoc. Cette propriété familiale est aujourd’hui gérée exclusivement par des femmes. Depuis l’acquisition de la propriété par Henri Cruse en 1896, 4 générations se sont succéder jusqu’aux 5 sœurs actuellement à la tête du vignoble.  Le Château du Taillan est l’une des plus belles propriétés de Gironde de par sa bâtisse du XVIIIème siècle à l’architecture classique mais aussi en raison de ses caves souterraines inscrites aux Monuments Historiques de France.Le parc du château est remarquable par ses arbres centenaires et ses statues incitant à la promenade. Le vignoble, quant à lui, s’étend sur 30 hectares pour produire un Cru Bourgeois de grande qualité ainsi qu’un excellent vin blanc, production rare dans les propriétés du Médoc, fait à partir du Sauvignon blanc exclusivement. Le vignoble en rouge connait un encépagement classique pour le bordelais avec une majorité de Merlot (70%) due à la récurrence des sols argileux, mais l’on y trouve aussi 20% de Cabernet Sauvignon et 10% de Cabernet Franc.

Château Siran, Margaux appellation, Bordeaux
Château Siran, Margaux appellation, Bordeaux


Le château, situé au sud de l'appellation Margaux, doit son nom à son premier propriétaire, Guilhem de Siran, qui acquiert la propriété en 1480. C'est à la fin du XVIIème siècle, au moment du grand développement viticole du Médoc, que le château commence à produire du vin dont la notoriété ne cessera de croitre au cours du XVIIème. C'est à cette époque que la famille Miailhe décide de s'installer à Bordeaux, exerçant alors le métier de courtier en vins au titre d'une concession royale. C'est dans la seconde moitié du XIXème siècle que le château Siran devient propriété de la famille Mialhe.

En 2007, William-Alain et Brigitte Miailhe qui ont largement contribué depuis 1979 à asseoir la notoriété de Château Siran, transmettent la direction du domaine à leur fils Edouard qui incarne la 5ème génération à la tête de ce vignoble.
Depuis son arrivée, il a mis en œuvre un programme ambitieux de rénovation du domaine tant dans la vigne que dans les chais. Le Château Siran compte aujourd'hui 25 hectares de vignoble en appellation Margaux, avec des sols de sables, de graves (galets) et d'argile qui permettent un encépagement équilibré : 46% de merlot, 41% de Cabernet Sauvignon, 11% de Petit Verdot et enfin 2% de Cabernet Franc. La propriété dispose donc d'un terroir d'exception propice à l'élaboration de certains des plus grands vins du Médoc.

Château Gruaud-Larose, Médoc, Bordeaux
Château Gruaud-Larose, Médoc, Bordeaux

L’abbé Gruaud a dessiné l’histoire du château en 1725. Il voulait un vin à la fois élégant et puissant, ce qu’il a réussi à faire très rapidement. S’il était connu pour son obstination, il reste aussi dans les mémoires pour son humour.En 1771, grâce à la famille de Joseph-Sébastien de Larose, neveu et unique héritier de l’Abbé Gruaud, le vin a non seulement accru sa réputation mais s’est fait un nom : Gruaud Larose.Par voie d’enchères judiciaires, le domaine a changé de mains en 1812, à la mort de J-S Larose. Deux familles, les Sarget et les Balguerie, se sont alors partagé le domaine. La devise « Le roi des vins, Le vin des rois » est alors imaginée par le baron Sarget et figure désormais sur l’emblème du Château.

En 1917, la famille Cordier a investi dans le domaine. En 1947, Jean Cordier, le petit-fils, a modernisé la gestion du château, accru sa notoriété et renouvelé la plus grande partie du vignoble. On a assisté notamment à la plantation de cabernet sauvignon de manière majoritaire.La Hénin, filière de la Banque Suez, acquiert le domaine en 1983 donnant à l’entreprise familiale une envergure internationale.C’est en 1993 que le groupe Alcatel-Alsthomprend possession du domaine. Il a décidé de restaurer entièrement le château (chais agrandis, partie des cuves reconstruite en bois, dispositif technologique unique pour l’équipe technique, installation d’un laboratoire œnologique, d’une station météorologique et d’une station d’épuration).

 

Chateau de Lamarque, Médoc, Bordeaux
Chateau de Lamarque, Médoc, Bordeaux

L’histoire du château remonte au 11ème s. Les fondations sont de cette époque. Le plus vieux château du Médoc.
Le donjon qu’on voit en arrivant, les chemins de ronde etc sont du 14ème s., construit en plein pendant la guerre de 100 ans. Par le suite de grands seigneurs français y résidèrent
Le château est dans la même famille depuis 7 générations. Il est entré dans la famille de M.Gromand, actuel propriétaire en 1841. Cette même famille fut par ailleurs propriétaires d’autres châteaux tels que Haut-Brion et château Margaux, tous deux 1er Grand Cru classé du Médoc.
Les dépendances où sont situés les chais ont été ajoutés au 17ème siècle.
Le Vignoble date du 15ème siècle et représente 35 ha.Il est composé des 4 cépages les plus représentatifs du Médoc : cabernet sauvignon (45%), merlot (35%), cabernet franc (15%)et petit verdot (5%).