Graves


L’appellation des Graves n’a sans doute pas la réputation de ses cousins de Saint-Emilion et du Médoc. Et pourtant, elle enserre des châteaux de toute beauté, qui produisent des vins magnifiques, et tout cela aux portes de Bordeaux.

Les vins de Graves sont les seuls en France à porter le nom de leur sol : « las Grabas de Bordèus », littéralement « les Graves de Bordeaux ». L’ancienneté (la plus vieille appellation de Bordeaux) et l’originalité de cette désignation rappellent le rôle majeur que joue le terroir dans la qualité des vins de Graves.


Les Graves doivent leur nom à leur sol pauvre recouvert de graviers plus ou moins gros qui savent, le soir venu, restituer à la vigne la chaleur du soleil emmagasinée durant la journée. De Bordeaux à Langon, les Graves s’étendent sur une large bande de terre longue de 55 km sur 10 km de large, bordées à l’ouest et au sud par la forêt de pins qui les protège des grosses intempéries, à l’est par la Garonne qui joue un rôle de régulateur thermique.


Au nord de l’appellation Graves, se trouve l’appellation Pessac-Léognan. Les quatre vignobles urbains. Trois comptent parmi les plus prestigieux des Graves dont les vignes fleurissent et mûrissent à Pessac, ville de la proche banlieue de Bordeaux (Château Haut-Brion, Château Pape Clément) et à Talence (Château la Mission Haut-Brion). Les vins rouges représentent les 2/3 de la production de l’appellation. Ils sont constitués de manière équilibrée de cabernet Sauvignon, apportant arômes et structure, et de Merlot qui apportent fraicheur et souplesse.


Les vins blancs, élaborés avec dusauvignon blanc et du sémillon, sont réputés pour leur fraîcheur, leur vivacité, leurs arômes de fleurs et d’agrumes.